CSM-008  / Phase 1

Véhicule : CSM-008
Début du test : 1 août 1966, Chambre A, SESL, MSC
Fin du test : 9 août 1966, 12h30 CDT
Durée de la mission : 192 h
Équipage principal :
Donald R. Garrett
Neil R. Anderson
Joel M. Rosenweig
Équipage de réserve :
Joseph A. Gagliano
William M. Anderson
Michael K. Lake

Le test du CSM-008 fut le premier test habité du vaisseau Apollo. Il eut lieu du 1 au 9 août 1966 et dura 192 heures. Une première phase du test fut non-habitée. L'équipage pris ensuite place pour 8 jours dans le Module de commande.

Ce test avait pour objectif de simuler l'environnement spatial de façon à mettre à l'épreuve l'équipement (CSM, combinaisons, ...)  mais également et les procédures qui seront utilisés lors du premier vol Apollo habité, Apollo 1.


Le CSM-008 dans la chambre A.

Les membres des équipages principaux et de réserve furent choisis parmi les ingénieurs de la Flight Crew Support Division (Division de soutien des équipages), principalement pour leur compétences d'ingénieur et de pilote d'essai. Donald R. Garrett, capitaine dans l'U.S. Air Force détaché au MSC, aujourd'hui professeur à l'université de l'Arizona, Neil Anderson, ancien ingénieur et pilote d'essai chez General Dynamics et Joel Rosenweig, capitaine dans l'USAF. La sélection fut annoncée 6 mois avant le test, et suivie de nombreux examens médicaux et de tests des équipements. > Témoignage de Neil Anderson

Plus de 600 personnes contribuèrent à ce test, dirigé par James Moore, A.L. Branscomb et Peter B. Campbell. Parmi les responsables, John C. Stott, ingénieur chez North American Aviation détaché à la NASA pour les tests du CSM à l'époque, m'a assisté dans mon travail de recherche en m'offrant un témoignage détaillé des opérations de tests et en me fournissant des photos d'époque > Témoignage de John Stott.


Le personnel de soutien du test CSM-008. (Photo fournie par John Stott)

Le vaisseau utilisé était le CSM-008, un vaisseau du Block I (première génération). Il avait déjà subis des tests habités dans la chambre à vide de North American Aviation, constructeur du CSM, à Downey, Californie. L'équipage était constitué par Erman, Abell et Moyles, trois ingénieurs de NAA. Cependant, la chambre à vide de NAA était bien trop petite pour accueillir tout le vaisseau; l'électricité, l'oxygène et l'eau potable était donc fournie par l'équipement au sol.

Le CSM-008 n'était pas destiné à un vol spatial, bien qu'il fut similaire aux autres vaisseaux. Un système de contrôle à distance fut installé dans les modules de commande et de service afin que les responsables du test puissent contrôler certains sous-systèmes du vaisseau.

Lors de la simulation habitée, la température de la chambre fut fortement diminuée de façon à évaluer les performances du ECS (Environmental Control System) et du EPS (Electrical Power System) aux températures extrèmes de l'espace. On contrôla également les performances des différentes baies ainsi que des composants du Service Module, tels que les piles à combustibles, réservoirs d'O2 et d'H2, ou encore le RCS (Reaction Control System).

Pendant le test, on simula également une dépressurisation de la cabine ainsi qu'une défaillance des piles à combustibles.

Les ingénieurs étaient en communication constante avec l'équipage par l'intermédiaire du réseau de communication établi entre le vaisseau et la salle de contrôle, et grâce aux diverses caméras installées dans le CM et dans la chambre A du SESL. Un officier médical surveillait également l'état de l'équipage.

Le test fut un succès. Aucun accident n'intervint dans son déroulement et l'équipage sortit du module six jours après le début en riant et en plaisantant avec le personnel de soutien. Les trois hommes subirent un examen médical rapide et profitèrent de leur première douche depuis 6 jours. Le principal problème fut l'absence d'apesanteur. Le vaisseau avait été conçu pour un utilisation dans l'espace, il était nettement moins pratique sur Terre. Des couchettes furent donc installés par exemple. Dans l'espace les astronautes dormaient dans n'importe quel sens...


Le CM après le test. On peut voir les couchettes utilisées par l'équipage.

Ce test permis de vérifier la structure et les performances du vaisseau Apollo. Pour remercier le personnel qui avait dirigé et assisté le test pendant ces 8 jours, sans compter les mois de travail précédant le début du test, l'équipage dessina un petit "cartoon" résumant leur semaine à bord.

Pour un compte-rendu précis des opérations, consultez le témoignage de John Stott.

J'ai également eu la chance de retrouver et d'interviewer par e.mail Neil Anderson, l'un des membres de l'équipage. Pour l'interview, cliquez ici !

Retour au menu


© 2005, MaxQ Webmaster. All rights reserved.