Véhicule : CSM-098
Début du test : 16 juin 1968, Chambre A, SESL, MSC
Fin du test : 24 juin 1968
Durée de la mission : 177 h
Équipage principal :
Joseph Kerwin
Vance Brand
Joseph Engle
Équipage de réserve :
/
/
/

2TV-1 fut un test décisif dans le programme. "2" signifie Block II, car le test portait sur la seconde génération de CSM, TV-1 signifie Thermal Vacuum 1 (vide thermique), car le test se déroula dans la chambre à vide thermique A du laboratoire de simulation spatiale de la NASA, au MSC.

L'objectif principale du test était de vérifier les systèmes d'un CSM du Block II avant le premier vol habité, Apollo 7. En effet, le CSM-008, qui était lui du Block I, avait subit des tests similaires en 1966, mais de nombreuses modifications avaient été effectuées suite à l'accident d'Apollo 1. Il fallait désormais mettre à l'épreuve les capacités d'un vaisseau du Block II dans des conditions proches de celles de l'espace.

Les membres de l'équipages furent sélectionnés dans le corps des astronautes. Membre du groupe des Scientist-Astronaut sélectionné en 1965, Joe Kerwin, docteur en médecine, qui avait déjà effectué le test habité du CSM-008 en 1966 fut nommé commandant du vaisseau 2TV-1. Deke Slayton, directeur des opérations des équipages, pensait que la présence d'un médecin dans l'équipage était utile. Vance Brand occupa le siège du pilote du module de commande (CMP), et Joe Engle fut nommé pilote du module lunaire (LMP). Seul Joe Engle avait déjà effectué un vol dans l'espace, mais à bord de l'avion-fusée X-15 lors d'un projet de l'U.S. Air Force, et il avait été ensuite sélectionné astronaute par la NASA.


De gauche à droite : Kerwin, Brand et Engle.

Le vaisseau utilisé avait spécialement été construit par NAA pour le test 2TV-1. Il était pratiquement identique à celui qui devait voler sur Apollo 7. Le vaisseau fut livré au MSC le 9 avril1968 et placé dans la chambre A du SESL.

Les objectifs principaux étaient de tester la structure interne et externe du vaisseau, vérifier la structure du bouclier thermique et les performances des piles à combustibles et de ses sous-systèmes associés dans des conditions de froid extrèmes. Le ECS (Environmental Control System) fut également mis à l'épreuve.

L'équipage intégra le module de commande le 16 juin 1968. Les 3 hommes portaient la toute dernière version des combinaisons Apollo, le modèle A7L. La chambre fut ensuite scellée et on pompa tout l'air qu'elle contenait. La pression était similaire à celle rencontrée à une altitude de 140 km. La seule différence fut que le test se déroula en présence de la gravité terrestre, mais tous les autres paramètres étaient identiques à ceux rencontrés lors d'un vol spatial.

  
Joe Kerwin photographié en combinaison dans le module de commande. On peut voir par les hublots l'intense lumière produite par les
lampes de la chambre à vide pour simuler les rayons solaires. Sur la seconde photo, Engle et Kerwin photographiés par
Vance Brand dans le CM pendant le test.

Quelques heures après leur entrée dans le CM, la cabine fut remplie d'un mélange 60% O2-40% N2 et les trois hommes enlevèrent leur combinaison. Le CSM passa en mode "Barbecue" ou PTC (Passive Thermal Control), c'est à dire que le CSM tournait lentement sur son axe longitudinal afin que les rayons du soleil (simulés par des lampes spéciales) frappent chaque partie du vaisseau, et non toujours la même zone. Lors du test, le mode Barbecue fut concrétiser par une plateforme rotative.

Pour passer le temps, les astronautes jouaient aux cartes, lisaient des livres, et tenaient même un journal de bord. Les trois hommes étaient en relation constante avec la salle de contrôle grâce à un système de communication et à des caméras placés dans le vaisseau. Un problème survint lors du test. La pression de la chambre augmenta pour atteindre une valeur identique à 45 km d'altitude. Ce problème fut résolu et le test continua normalement. Au bout de 177 heures, l'équipage quitta le vaisseau dans la bonne humeur et subit un rapide examen médical qui conclut à l'excellente condition physique des 3 hommes.

   

Le seul désagrément fut causé par les toilettes chimiques installé dans le CM. Sur un vol spatial, un système (le WMS ou Waste Management System) aurait éjecté les déchets dans l'espace, mais ceci était impossible dans la chambre à vide. Une fuite se déclara dans le système de toilettes chimique et l'urine des 3 astronautes se répandit dans le fond du CM. Une odeur nauséabonde envahit la cabine et il était impossible d'aérer, car à l'extérieur, c'était le vide. Finalement l'équipage s'y habitua, et le test continua.

D'autres petits problèmes sans grande importance se déclarèrent : une canalisation du CM fuyait et une flaque d'eau se forma sur le sol du CM. Un autre problème concerna un défaillance mineure des écouteurs. L'équipage dormait bien, et la nourriture "spatiale" était bonne. Le test fut un succès. 

Ci-dessus, l'équipage du 2TV-1 : de gauche à droite : Vance Brand, Joe Kerwin et Joe Engle. Ils sont photographiés tous les trois juste après le test, déguisés en Hippies. Les 3 hommes se sont rendus dans le bureau de George Low vêtus ainsi pour lui faire leur rapport : "Le CSM est prêt !"

Retour au menu


© 2005, MaxQ Webmaster. All rights reserved.
Source : NASA-MSC 1968 Press releases, Article "2TV-1", par Ed Hengeveld. Les photos sont la propriété de la NASA. Elle m'ont été généreusement fournie par Ed Hengeveld suite à son travail de recherche.