Liste des Capcoms pour les missions Apollo

La position du "Capcom", présente aujourd'hui encore au sein du Mission Control pour les vols de la navette, est née lors du programme Mercury. En effet, on se référait plus à une capsule qu'à un vaisseau spatial, d'où le préfixe Cap pour "capsule", et le suffixe Com, pour "Communicator". Le capcom est la seule et unique personne étant autorisée à communiquer avec l'équipage d'un véhicule spatiale, et ceci était valable pour les missions Mercury, Gemini et Apollo, mais l'est aujourd'hui encore pour la navette spatiale et l'ISS. Cependant, il existe des exceptions, lors par exemple des visites de personnalités, on fait dialoguer quelques instants le VIP avec l'équipage. Lors de Gemini IV, les femmes de McDivitt et de White furent autorisées à échanger quelques mots avec leurs maris. Deke Slayton put lui aussi converser quelques instants avec l'équipage d'Apollo 13. La console du Capcom est occupée dans 98% des cas par un astronaute. Pour les missions Mercury, Gemini et Apollo, c'est dans la plupart des cas un membre de l'équipage de réserve ou de l'équipe de soutien qui exerçait cette fonction. Les noms des Capcom ayant exercé lors des missions Apollo sont récapitulés dans ce tableau. (En gras, les astronautes qui étaient membres de l'équipage de réserve de la mission, et en rouge, ceux qui étaient membre de l'équipe de soutien).

Mission Capcoms
Apollo 7 Stafford, Evans, Pogue, Swigert, Young, Cernan
Apollo 8 Collins, Mattingly, Carr, Armstrong, Aldrin, Brand, Haise
Apollo 9 Roosa, Evans, Worden, Conrad, Gordon, Bean
Apollo 10 Duke, Engle, Lousma, McCandless
Apollo 11 Duke, Evans, McCandless, Lovell, Anders, Mattingly, Haise, Lind, Garriott, Schmitt
Apollo 12 Carr, Gibson, Weitz, Lind, Scott, Worden, Irwin (et trois civils, non membres du corps des astronautes, étaient présents en soutien lors d'Apollo 12 : Dickie Warren, James Rippey, James Lewis, et Michael Wash.)
Apollo 13 Kerwin, Brand, Lousma, Young, Mattingly
Apollo 14 Fullerton, McCandless, Haise, Evans
Apollo 15 Allen, Fullerton, Henize, Mitchell, Parker, Schmitt, Shepard, Gordon, Brand
Apollo 16 Peterson, Fullerton, Irwin, Haise, Roosa, Mitchell, Hartsfield, England, Overmyer
Apollo 17 Fullerton, Overmyer, Parker, Allen, Shepard, Mattingly, Duke, Roosa, Young

La raison pour laquelle les Capcoms étaient sélectionnés parmi les membres du corps des astronautes est simple : ils étaient familiers avec la plupart des aspects techniques des missions, et connaissaient les procédures et les différentes opérations menées par leurs collègues dans l'espace. Ceci facilitait donc la tâche des contrôleurs de vol : ils n'avaient pas besoin de détailler les instructions, ce qui rendait la communication entre le Capcom et l'équipe de contrôle de vol bien plus simple.

Cette photo fut prise lors de la mission Apollo 11. Au premier plan, on reconnaît Charlie Duke qui était le Capcom en service lors de la première sortie extra-véhiculaire. Au second plan, Jim Lovell, le commandant de l'équipage de réserve, et son coéquipier Fred Haise, pilote du module lunaire de réserve.

  

La première photo montre (de g à d. debout) Harrison "Jack" Schmitt, Edwin "Buzz" Aldrin, (assis) Gerry Carr, Deke Slayton et Neil Armstrong, tous astronautes, à la console Capcom lors de la mission Apollo 8 en 1968. Sur la photo de droite, Stephen Frick et Duane Carey, en Novembre 2002, tous deux Capcoms pour la mission STS-113.

 

Retour au menu


© 2005, MaxQ Webmaster. All rights reserved.

La plupart des photographies et des images présentes sur ce site sont extraites de divers sites internet de la NASA et appartiennent au domaine public. L'utilisation de ces images dans un but commercial est formellement interdite. Pour plus de détails, se reporter aux instructions concernant l'utilisation des images sur le site de la NASA.