Groupe 7 - Air Force Manned Orbiting Laboratory Astronauts

Août 1969


Cette photo a été généreusement fournie par Ed Hengeveld.

De gauche à droite :
1er rang (assis) : Karol J. Bobko - C. Gordon Fullerton - Henry W. Hartsfield - Robert L. "Bob" Crippen - Donald H. "Don" Peterson - Richard H. Truly - Robert F. "Bob" Overmyer

Après l'arrêt du programme Dynasoar X-20, qui envisageait la création du premier avion spatial, le président Lyndon Johnson ordonna au ministère de la Défense de mettre sur pied un projet de station orbitale. L'U.S. Air Force est chargé du programme baptisé "Manned Orbiting Laboratory" ou MOL, qui prévoit la mise en orbite d'une station pouvant servir de laboratoire spatial pouvant accueillir 2 hommes pendant environ 1 mois. Les études de faisabilité avaient commencé au début des années 1960. L'USAF envisageait la mise en orbite du MOL en 1971. McDonnell Douglas fut chargé du développement du laboratoire spatial, long de 12 mètres de long sur 3 mètres de large. A une extrémité, une capsule Gemini modifiée appelée Gemini-B serait chargée du transport de l'équipage. Cette capsule devait être munie d'une trappe à sa base, incorporée dans le bouclier thermique, de façon à permettre l'accès au laboratoire spatial. Le MOL, puis les capsules Gemini-B devaient être lancées grâce à une fusée Titan III-M, depuis le complexe de lancement SLC-6 sur la Vanderberg Air Force Base. Le but du MOL n'était pas seulement la réalisation d'expériences scientifiques en apesanteur, mais, grâce à son orbite polaire, le laboratoire aurait pu servir de plate-forme permettant l'espionnage de l'Union Soviétique. La mission du MOL concernant donc principalement la reconnaissance, les équipements comprenaient des radars et des systèmes optiques perfectionnés. Ce laboratoire devait aussi permettre l'interception et l'inspection de satellites et le test des Manned Maneuvering UNits (MMU). Afin de réaliser des manœuvres orbitales, le MOL restait attaché au transtage, dernier étage du lanceur Titan III.

 
Ci-dessus, deux schémas illustrant le MOL arrimé à la capsule Gemini-B - Cliquez sur les images pour un agrandissement.


Lancement de la fusée Titan III-M avec une capsule Gemini-B

 

Voici un récapitulatif des caractéristiques techniques du MOL :

Équipage : 2 hommes Charge utile totale : 2700 kg
Durée max. d'utilisation : 40 jours Ergols embarqués : 100 kg
Longueur total : 12,7 m Type d'ergols : Solide
Largeur total : 3,1 m Isp (impulsion spécifique) 255 sec.
Volume habitable : 11,30 m3 Delta V total du véhicule : 101 m.s-1
Masse totale : 8620 kg Système électrique : Piles à combustibles et panneaux solaires

Le 3 novembre 1966 eut lieu le lancement d'une "maquette" du MOL depuis le cap Canaveral (photo ci-dessus). Le véhicule Gemini utilisé était le vaisseau n°2302, qui avait déjà été lancé lors d'une mission non-habitée au début du programme Gemini, puis récupéré et restauré par l'U.S. Air Force. Il devint le premier vaisseau à être lancé deux fois dans l'espace. Le bouclier thermique avait été modifié et une trappe y avait été incluse. (Le vaisseau Gemini est exposé au U.S. Air Force Space Museum, au cap Canaveral. Pour plus d'informations et de photos, consultez http://aesp.nasa.okstate.edu/fieldguide/pages/gemini/gem-2.html)

Le recrutement des astronautes pour ce projet était soumis à des critères physiques similaires à ceux de la NASA. Aucun civil n'était accepté. Les candidats devaient posséder une licence dans une matière scientifique ou en ingénierie, ou être diplômé d'une académie militaire. Tous les astronautes du MOL étaient passés par l'école des pilotes d'essai de la base d'Edwards. Après leur sélection, les pilotes étaient envoyés de nouveau à l'Aerospace Research Pilot School sur la base d'Edwards en Californie pour une formation spécifique.

Les résultats de la première sélection furent annoncés le 12 novembre 1965 : (USAF = U.S. Air Force, USN = U.S. Navy)

Major Michael J. Adams (USAF) - Major Albert H. Crews (USAF) - Lieutenant Comander John L. Finley (USN) - Captain Richard E. Lawyer (USAF) - Major Lachlan Macleay (USAF) - Captain Francis G. Neubeck (USAF) - Major James M. Taylor - Lieutenant Richard H. Truly (USN).


Première sélection du programme MOL : Adams - Crews - Finley - Lawyer - Macleay - Neubeck - Taylor - Truly.

Crews avait été transféré du programme Dynasoar X-20, un programme d'avion spatial de l'USAF annulé quelques temps plus tôt. Adams quitta en 1967 le groupe d'astronautes MOL et fut transféré au programme X-15. Il remplaça ainsi Joe Engle après sa sélection comme astronaute de la NASA en avril 1966.

En juin 1966, une seconde sélection eut lieu, avec les mêmes critères que ceux imposés pour le premier recrutement de 1965. Les hommes sélectionnés furent : (USAF = U.S. Air Force, USN = U.S. Navy, USMC = U.S. Marine Corps)

Captain Karol J. Bobko (USAF) - Lieutenant Robert L. Crippen (USN) - Captain C. Gordon Fullerton (USAF) - Captain Henry W. Hartsfield (USAF) - Captain Robert F. Overmyer (USMC)


La deuxième sélection d'astronautes MOL : Overmyer - Hartsfield - Crippen - Bobko - Fullerton

En 1967, une troisième et dernière sélection se déroula, et le résultat fut finalement annoncé le 30 juin de la même année :

Major James A. Abrahamson (USAF) - Lieutenant Colonel Robert T. Herres (USAF) - Major Robert H. Lawrence (USAF) - Major Donald H. Peterson (USAF).

Ce recrutement fut exceptionnel car il marquait la première sélection d'un noir américain comme astronaute, le Major Lawrence, qui perdit la vie tragiquement en décembre 1967 lors du crash de son jet F-104


La dernière sélection MOL : Herres - Lawrence - Peterson - Abrahamson

Le programme connut de nombreux délais, des problèmes concernant les installations et les pas de tir, des diminutions de budget, puis fut finalement annulé en juin 1969. A cette période, la construction d'un pas de tir spécialement adapté au lanceur Titan III-M venait d'être terminée sur la base de Vanderberg. Il fut modifié par la suite pour permettre le lancement de la navette spatiale. Lors de l'annulation, le corps des astronautes du programme MOL comptait 14 membres, après le transfert de Adams et la mort de Lawrence.

Après la fin du programme, la NASA procéda à des entretiens avec les 14 pilotes. A cette époque, le corps des astronautes de la NASA comptait 47 membres actifs, et l'agence avait suffisamment d'hommes pour tous ses vols et ses futurs programmes. Finalement, les 7 plus jeunes pilotes MOL (Bobko, Fullerton, Crippen, Peterson, Hartsfield, Truly et Overmyer) furent transférés et devinrent astronautes de la NASA. Albert Crews fut lui aussi transféré et assigné à la Flight Crew Operations Division du MSC, mais n'intégra pas le corps des astronautes. Les autres pilotes du MOL furent assignés à de nouveaux programmes de tests de l'USAF. Michael Adams, du premier groupe, qui avait été transféré en 1967, trouva la mort dans le crash du X-15 n°03 en novembre 1967. Il reçut ses ailes d'astronautes à titre posthume.

  
Mike Adams • Bob Lawrence

Les 7 astronautes MOL transférés à la NASA volèrent tous sur la navette spatiale. Bob Crippen vola comme pilote au côté de John Young sur la mission STS-1, premier vol de la navette spatiale en 1981, puis effectua 3 autres vols. Il devint par la suite directeur du KSC. Auparavant, en juin 1972, Crippen et Karol Bobko avaient passé 56 jours dans une maquette du Skylab avec le scientist-astronaut Bill Thornton. Bobko vole 3 fois sur la navette spatiale comme pilote et commandant, et effectue sa première mission (STS-6) en 1983 avec Don Peterson comme Mission Specialist. Ce fut le seul vol de Peterson, lors duquel il procéda à la première sortie extra-véhiculaire depuis la navette spatiale. 

     
Bob Crippen avant la mission STS-1 • Don Peterson (à droite) avant son EVA pendant STS-6 • Le Sénateur Jake Garn et Karol Bobko sur STS-51D. 

Bob Overmyer, qui avait servi dans l'équipage de soutien d'Apollo 17, vola quant à lui comme commandant sur STS-5 et STS-51B. Henry Hartsfield, membre de l'équipage de soutien d'Apollo 16, vola en tant que pilote puis commandant.

  
Overmyer et Hartsfield.

Richard Truly participa aux tests d'approche et d'atterrissage à bord la version d'essai de la navette spatiale "Enterprise", puis vola comme pilote sur STS-2 et en tant que commandant sur STS-8. Il fut administrateur de la NASA entre 1989 et 1992 Finalement, Gordon Fullerton vola lui aussi lors de 2 tests du prototype "Enterprise" puis par la suite, il effectua deux missions sur la navette spatiale. Il sert aujourd'hui encore comme pilote d'essai sur la base d'Edwards.

  
Richard Truly et Gordon Fullerton

Voici un résumé des vols des astronautes MOL :

Astronaute Mercury Gemini Apollo Skylab ASTP STS
PC BU PC BU PC BU PC BU PC BU
K. J. Bobko - - - - - - - - - - STS-6 (PLT), STS-51D (CDR), STS-51J (CDR)
R. L. Crippen - - - - - - - - - - STS-1 (PLT), STS-7 (CDR), STS-41C (CDR), STS-41G (CDR)
C. G. Fullerton - - - - - - - - - - ALT-1, ALT-3, ALT-4, ALT-6, ALT-8, STS-3 (PLT), STS-51F (CDR)
D. H. Peterson - - - - - - - - - - STS-6 (MS)
R. H. Truly - - - - - - - - - - ALT-2, ALT-5, ALT-7, STS-2 (PLT), STS-8 (CDR)
H. W. Hartsfield - - - - - - - - - - STS-4 (PLT), STS-41D (CDR), STS-61A (CDR)
R. F. Overmyer - - - - - - - - - - STS-5 (PLT), STS-51B (CDR)

Légende :
PC = Prime Crew, Équipage Principal - BU = Backup Crew, Équipage de réserve - ASTP = Apollo Soyuz Test Project - STS = Space Transportation Program (Navette spatiale)
GT = Gemini-Titan - AS = Apollo-Saturn - SK = Skylab - ALT = Approach and Landing Tests (Tests d'Approche et d'atterrissages de la Navette spatiale, à bord du prototype "Enterprise")
SP = Senior Pilot (utilisé pour Gemini) - MS = Mission Specialist - CDR= Commander

 

 

- Retour aux sélections -


© 2005, MaxQ Webmaster. All rights reserved.

La plupart des photographies et des images présentes sur ce site sont extraites de divers sites internet de la NASA et appartiennent au domaine public. L'utilisation de ces images dans un but commercial est formellement interdite. Pour plus de détails, se reporter aux instructions concernant l'utilisation des images sur le site de la NASA.