Apollo 9

Véhicules : CSM-104 "Gumdrop", LM-3 "Spider", Saturn V 504
Lancement : 3 mars 1969, 11h00 EST, Pas de tir 39-A
Atterrissage : 13 mars 1969, 12h00 EST
Durée de la mission : 241h
Équipage principal :
CDR - USAF Col. James A. McDivitt
CMP - USAF Col. David R. Scott
LMP - Russell L. Schweickart
Équipage de réserve :
USN CDR. Charles Conrad, Jr.
USN CDR. Richard F. Gordon, Jr.
USN CDR. Alan L. Bean

L'objectif principal d'Apollo 9 était de tester le module lunaire en orbite terrestre, afin de le mettre à l'épreuve et de le qualifier pour les futures missions lunaires. A l'origine, Apollo 9 devait avoir lieu avant avant Apollo 8, mais l'ordre des missions fut permuté car les services secrets américains craignaient que l'URSS atteignent la lune avant la NASA. Ainsi, Apollo 8 effectua un vol circumlunaire et eut lieu avant Apollo 9.

L'équipage d'Apollo 10 était des plus qualifiés pour cette mission. Le commandant, Jim McDivitt, avait été sélectionné avec le second groupe d'astronaute en 1962. Vétéran du programme Gemini, il avait commandé la seconde mission de ce programme, et avait piloté le vaisseau pendant la première sortie extra-véhiculaire américaine de l'histoire, effectuée par son coéquipier Ed White, en 1965. Dave Scott, pilote du module de commande pour Apollo 9, avait lui aussi participé au programme Gemini comme pilote du vaisseau Gemini, au côté de Neil Armstrong qui commandait la mission Gemini IX. Cette mission faillit mal tourner, mais l'expérience et le sang froid de Scott et Armstrong leur permit de s'en sortir sain et sauf. Finalement, Rusty Scwheickart, originaire du groupe 3 comme Dave Scott, volait pour la première fois. Cet équipage avait la lourde tâche de tester le LM, premier vaisseau conçu uniquement pour une utilisation dans le vide spatial.

  
McDivitt, Scott et Scwheickart au KSC • L'équipage lors d'une conférence de presse

La Saturn V emportant le CSM, le LM et l'équipage décolla du Launch Complex 39A le 3 mars 1969 à 11h. Une fois en orbite terrestre, le premier rendez-vous entre un CSM et un LM eut lieu. L'arrimage fut parfait, totalement conforme aux prévisions de la NASA. Environ 4h après le lancement, le LM fut extrait du S-IVB et la mission pouvait continuer. Le S-IVB, alors inutile, fut mis à feu deux fois et placé en orbite autour du soleil.

     
Le LM encastré dans le S-IVBLe LM solidement arrimé au CSM Dave Scott à l'intérieur du CM

Le deuxième jour de la mission fut consacré à la vérification des systèmes de bord du CSM et aux essais de mise à feu du SPS, avec le LM et le CSM arrimé. Tout se déroula normalement. Le troisième jour, McDivitt et Scwheickart entrèrent pour la première fois dans le LM. Ils procédèrent à l'activation et à la vérification des systèmes et des équipements du LM. Le principal système de propulsion de l'étage de descente du LM, le DPS, fut mis à feu lorsque les deux vaisseaux étaient arrimés. Le CDR et le LMP testèrent également le pilote automatique du LM (DAP) et le système de contrôle manuel du DPS.

  
Dave Scott sort paritellement du CM dépressuriséRusty Scwheickart à l'extérieur du LM, photographié par Jim McDivitt depuis le LM

Le quatrième jour, les sorties extravéhiculaires commencèrent. Ces activités furent écourtées car Rusty Scwheickart, le LMP, avait souffert de nausées et était tombé malade la veille. Malgré tout, Rusty avait retrouvé la forme et avait pu procéder à son EVA de 47 minutes, en sortant par la trappe du LM qui avait été dépressurisé. Lors de cette EVA, l'EMU ou combinaison spatiale, fut testé dans le vide spatiale. Dave Scott, le CMP sortit partiellement du module de commande, mais il était dépendant des systèmes vitaux du CM auxquels il était relié. Scwheickart était quant à lui totalement indépendant car il portait son équipement de survie dans le dos.

Lors de la cinquième journée, McDivitt et Scwheickart réintégrèrent de nouveau le LM et se désarrimèrent du module de commande, laissant Scott seul aux commandes. Ils procédèrent à un rendez-vous entre les deux vaisseaux, le CSM étant passif. Le PGNS (système de guidage principal du LM) fut utilisé lors du rendez-vous. L'équipage utilisa le DPS pour les manœuvres de d'alignement des plan orbitaux, puis l'étage de descente fut largué. L'arrimage fut un succès. McDivitt et Scwheickart retournèrent ensuite dans le CM. L'Ascent Stage fut à son tour largué dans l'espace, et son moteur fut mis à feu à distance jusqu'à ce que ses réservoirs soient vidés.


Rusty Schweickart dans le module de commande

Lors des 4 derniers jours, des essais de localisation eurent lieu ainsi que des expériences de photographies multispectrales. Finalement, le SPS, principal système de propulsion du vaisseau, fut mis à feu afin de procéder à la manœuvre de désorbitation du CSM un peu plus tard que prévu car les conditions météorologiques n'étaient pas favorables dans la zone de récupération. Après une rentrée dans l'atmosphère tout à fait normale, à l'aide du système de guidage principal, Apollo 9 amerrit dans l'Atlantique et fut récupéré par l'U.S.S. Guadalcanal après 241h de mission. L'équipage était en très bonne forme.


Scwheickart, Scott et McDivitt de retour sur Terre

Ce fut le dernier vol de Jim McDivitt. Après Apollo 10, il devint Manager of the Apollo Spacecraft Program Office, et dirigeait ainsi toutes les activités en rapport avec le vaisseau Apollo. Rusty Scwheickart fut nommé Commandant de l'équipage de réserve pour la mission Skylab 2, mais ne revola jamais dans l'espace. Après Apollo 10, Dave Scott retourna dans le système de rotation des équipages et fut nommé commandant de l'équipage de réserve d'Apollo 12, et finalement, Commandant de la mission Apollo 15. Il marcha sur la Lune en 1971 aux côtés de Jim Irwin.

 

Retour au menu


© 2005, MaxQ Webmaster. All rights reserved.

La plupart des photographies et des images présentes sur ce site sont extraite de divers sites internet de la NASA et appartiennent au domaine public. L'utilisation de ces images dans un but commercial est formellement interdite. Pour plus de détails, se reporter aux instructions concernant l'utilisation des images sur le site de la NASA.